Accueil   La Cathédrale Saint-Maurice
L'église de la Trinité
  Galerie   Contacts   Liens






L'ÉGLISE DE LA TRINITÉ

La façade ouest
La nef unique
Le maître-autel
La pietà
L’escalier hélicoïdal



Historique :
Dans le quartier de la Doutre (c’est-à-dire d’Outre Maine), l’église de la Trinité fait surgir d’une rue commerçante
son clocher, frère jumeau du lanternon central de la cathédrale, édifié au XVIe siècle par le même architecte,
Jean de Lespine.

La façade ouest

se trouve encastrée dans la
tour-clocher de l’abbatiale du
Ronceray qui fut à l’origine de
ce quartier.

L’église abbatiale fut construite
au XIe siècle tandis que l’église
actuelle de la Trinité le fut dans
la seconde moitié du XIIe, puis
restaurée au XIXe à la suite de la
visite de Prosper Mérimée (1835).

retour titres
 
Angers - Église de la Trinité - Détail de la face Nord du clocher - Etienne Vacquet - Conservation des antiquités et objets d'art Conseil général de Maine-et-Loire.
 


Architecture intérieure :
Le pronaos surélevé souligne l’imbrication des deux édifices :
- arrière du clocher de l’église abbatiale
- ouvertures (aujourd’hui obturées) qui permettaient la communication
- mur externe de l’absidiole sud de l’abbaye
- sous l’escalier latéral descente vers la crypte de l’abbaye du Ronceray.

Les clés de voûte sont toutes différentes : la plus remarquable étant celle du milieu, désignée comme une clé de voûte suspendue.

Les murs latéraux sont creusés de culs-de-four ogivaux à leur sommet et très abondamment ornementés au XIXe.

Une grande arche sépare la nef du chœur. Elle est percée latéralement et en biais par deux passages berrichons qui donnent l’illusion d’un transept (inexistant par ailleurs).

La nef unique

témoin du style « premier gothique
angevin », est surmontée d’une
voûte à trois travées et demie,
soulignées par des nervures
grossières et très irrégulières.

retour titres



Mobilier :

Le maître-autel

daté de 1873 – est en pierres sculptées
polychromes et fut réalisé à l’atelier
Saint-Joseph dans la Doutre.
Il est surmonté d’un motif trinitaire
plutôt rare, inspiré de l’art italien.

La porte du tabernacle présente un Christ
enseignant sur fond émaillé.

retour titres



La pietà

située dans le pronaos, date du XVe :
elle était également polychrome.

retour titres




L’escalier hélicoïdal

du XVIe forme un bel ensemble
de bois sculpté.

retour titres





. Association Présence de la Cathédrale . 4, rue Saint Christophe 49100 Angers .